2ème jour à Lima – vélo à Miraflores et Barranco

Aujourd’hui, visite des quartiers de Miraflores et Barranco à vélo.

Sous l’effet du décalage horaire, nous nous levons à 6h00.

Le temps de prendre un copieux petit déjeuner, nous rejoignons à pied en 15 minutes, en descendant l’avenue Larco, l’immense centre commercial Larcomar, construit en terrasse sur la falaise.

Le Quartier de Miraflores à pied

Il n’est que 8h00 et déjà Lima s’active, les joggeurs terminent leur running matinal, les promeneurs de chiens rejoignent les parcs et les surfeurs profitent déjà de l’océan.

Au Pérou, la fin mai, marque le début de l’hiver. Tôt le matin, la doudoune est supportable et le long de la côte, on ressent toujours cette humidité qui nous a marqués à notre arrivée à l’aéroport.

La vue sur le Pacifique est bouchée par un épais brouillard, comme souvent apparemment à Lima.

Il est difficile d’accéder à la mer car cette partie de la côte est caractérisée par d’immenses falaises et d’importantes voies de circulation routière, sorte de périphérique, longeant les plages.

Pour profiter de la promenade du haut des falaises et longer le Pacifique, nous choisissons de louer un vélo, ce qui nous permettra de découvrir, avec le peu de temps dont nous disposons, deux quartiers : Miraflores et Barranco.

En attendant l’ouverture du stand de location à 9h30, nous partons à pied direction le Parque de l’Amor (10 mn). J’ai beaucoup aimé ce parc avec sa statue démesurée représentant deux amoureux nommée El Beso (Le Baiser), signée de l’artiste péruvien Victor Delfín, ainsi que le long banc incurvé, orné de mosaïques et de phrases romantiques de poètes péruviens rappelant les mosaïques multicolores d’Antoni Gaudí au Parc Güell de Barcelone.

Dans le Parc Raimondi, à côté du Parc de l’Amour, vous pouvez vous lancer du haut des falaises en parapente et si vous poursuivez la promenade vous arriverez à un phare avec en contrebas les surfeurs qui guettent la vague.

En revenant sur nos pas, et juste avant le centre commercial de Larcomar, nous louons deux vélos au stand de vélos Mirabici  moyennant 20 soles la 1ère heure et 10 soles chaque heure supplémentaire par personne. Pour pouvoir aller au moins jusqu’au quartier de Barranco et revenir (ce qui a été notre cas), je vous conseille de louer au minimum deux heures. N’oubliez pas de demander le cadenas qui vous permettra au niveau du pont des soupirs de laisser le vélo pour descendre sur la plage ou juste vous balader dans le quartier en empruntant les nombreux escaliers.

Pour le circuit, je vous renvoie sur le site de Mirabici qui propose un circuit depuis Miraflores jusqu’à la playa Pescadores en passant par Barranco : ici

Le quartier de Miraflores en vélo

Miraflores est un district côtier moderne qui s’élève au dessus des falaises, surnommé la Côte verte. Et c’est exact, même noyé dans la brume un vert puissant domine.

La balade à vélo jusqu’au quartier de Barranco est sympa. De nombreux parcs très fleuris agrémentent le parcours, mais ne vous attendez toutefois pas à une promenade de tout repos.

Même si la majorité du parcours est possible sur piste cyclable réservée, le trafic routiers, les passants, les vélos venant en contre-sens, les chiens errants … demandent une grande vigilance. Et puis le parcours monte et descend, nous ne sommes pas à Santa Monica sur la côte californienne  !!!

Néanmoins, le vélo reste un bon compromis pour découvrir les deux quartiers, rallier les quelques points de vue sur la mer et garder ses forces pour la suite du voyage.

Le quartier de Barranco

En arrivant à Barranco profitez-en pour faire une pause bien méritée dans le petit parc de la place Chabuca Granda qui domine le pont des soupirs et donne sur la jolie église ocre adjacente : l’Iglesia La Ermita.

Entre le puente de Los Suspiros et l’église vous trouverez un passage, le bajada de Banos, qui descend à la playa Barranco – que nous n’avons pas emprunté faute de temps -.

Puis, flanez sous le pont et aux alentours et traversez le pont pour rejoindre la place de Barranco avec la magnifique église La Santisima.

Pour le retour, nous choisissons de passer à travers les rues du quartier qui sont pratiquement toutes en réfection avec les trottoirs souvent défoncés. Néanmoins, nous apercevons quelques maisons anciennes et de styles.

En rendant les vélos, nous en profitons pour faire un arrêt déjeuner « sur le pouce » dans le centre commercial Larcomar. La chaine de café Havana nous permet de nous restaurer rapidement de tartes salés et salades avec un bon café et chocolat.

Un dernier regard sur le Pacifique et les parapentes qui frôlent les falaises, puis nous remontons à l’hôtel.

Nous avons quand même un avion à 17h00 direction Arequipa et il faut compter 1 heure pour rejoindre l’aéroport.

Direction Arequipa

L’hôtel a réservé un taxi (coût 25 $). Il faut compter 1 heure pour rejoindre l’aéroport et prévoir d’être à l’enregistrement 2 heures avant le décollage.

Le vol intérieur est effectué par la compagnie LAN, une compagnie très professionnelle et efficace avec des avions récents et confortables.

Du hublot, nous pouvons admirer le soleil qui se couche sur la cime des montagnes entourées d’une mer de nuage. Superbe !!

Après 1h30 en vol, nous atterrissons à Arequipa où un taxi envoyé gratuitement par l’hôtel (voir « les préparatifs ») nous conduit en 1/2 heure au charmant hôtel Tierra Viva Arequipa Plaza.

Il fait nuit, pas le courage de ressortir, nous grignotons un bout dans la chambre d’hôtel … à demain..

3ème jour :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu